Le campus Louis Giraud

Le campus Louis Giraud

Dans un environnement propice à la formation, implanté dans une région où il fait bon vivre, gorgée de soleil, de lavandes et de vignes, l’établissement Louis Giraud se situe sur la commune de Carpentras, dans le hameau de Serres entre le Mont Ventoux (réserve de biosphère) qui culmine à 1912 mètres d’altitude et les Dentelles de Montmirail.

Un peu d’histoire…

Louis Giraud, né le 14 juin 1805 à Pernes les Fontaines et issu d’une famille comtadine, a joué un grand rôle dans la vie vauclusienne.

Notaire, il s’investit dans la politique et dans différentes actions, notamment celles liées au système d’irrigation de la plaine du Comtat Venaissin.

En effet, le canal de Carpentras permit une profonde transformation de toute la région, ainsi que l’émergence de richesses.

Il sera récompensé par l’empereur Napoléon III, qui lui remit les insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur. Louis Giraud est décédé le 30 novembre 1883 à Pernes les Fontaines.

  • En 1957 le Comte Victor de Sobirats fait un legs de ses terres du hameau de Serres, sur lesquelles sera construit le collège agricole masculin et féminin.
  • 1er septembre 1970, le collège ainsi que le CFPPA ouvrent leurs portes à SERRES
  • En 1973, ouverture d’un centre de formation des apprentis (CFA)
  • En 1990, l’établissement devient le Lycée d’Enseignement Agricole
  • En 1992, le lycée reçoit le nom de Louis GIRAUD
  • En 1998, en devenant le Campus Louis GIRAUD, l’ensemble des différents systèmes de formation est représenté

Le Campus est caractérisé par son riche patrimoine, tant par son architecture que par son exploitation agricole. Sa superficie de 63 hectares, comporte un arboretum, un verger conservatoire d’espèces fruitières de variétés anciennes, des vignobles classés AOC Côtes du Ventoux et une collection de clônes de Muscat de Hambourg.

De plus, le Campus est doté d’un portail et d’une girouette de l’école Vasarely, artiste du XXème (1906-1997)

La conception des bâtiments du Campus (1967-1968) est l’œuvre de Max BOURGOIN, architecte, qui est l’auteur de nombreux ouvrages en Provence.

Il imagine un Campus s’étalant dans un immense parc arboré (8 hectares), dont les bâtiments sont reliés par des allées ou des galeries couvertes. Mises en valeur par le bois et la pierre, les constructions sur un seul niveau (à l’exception des internats) contribuent à une ambiance calme et sereine.